Mantra 35

397515_712842625426584_1532826578_n

**English will follow**

Je me rends compte étrangement qu’une des choses qui s’est avérée difficile c’est tout simplement de me regarder. De me regarder avec vérité. Le plus de vérité possible. Déjà seul face à soi-même la chose n’est pas aisée, il y a pas mal d’évitement. Puis face à l’autre, la petite tornade intérieure ainsi créée porte le moment à un autre niveau encore. Auto-jugement, peur du jugement de l’autre, honnêteté, humilité sont quelques-unes «études» proposées par ces face à face. Toujours un moment délicat, de grande tension même, mais qui débouche sur un ailleurs auquel je ne m’attendais jamais. Une grande libération, de celle qui donne physiquement l’impression d’avoir déposé un sac (énergétique) porté sur ses épaules depuis très, trop, longtemps. Parfois accompagné d’un goût de brûlé, tant les conséquences sur la vie de tous les jours peuvent être radicales et transformatrices, et justifiant ainsi la peur ressentie au préalable. Mais toujours, toujours, ce moment est aussi une rencontre intime avec soi-même, à un niveau encore plus profond. Et à chaque fois que j’ai confronté une Vérité, un «petit quelque chose» s’est insinué dans mon être, apportant avec lui un germe de renouveau. Un «petit quelque chose» dont j’ai grand besoin et qui s’appelle douceur.

 

– – – La Vérité est Douceur – – –

 

NB: voir aussi: Comment utiliser ces mantras

 

Surprisingly enough  I realize that It is difficult for me to look at myself with an honest regard To look at myself with thruth. The most truth possible. Face to face with oneself to begin with. Then in front of somebody else as a good mirror. There was resistance in me, sometimes uneasiness. And this could turn into a tornado when facing somebody else.

Self-judgment, fear of (somebody else’s) judgment, honesty, humility are some of the «studies» on this path. It’s always a delicate moment, even one of great tension, but one which always results in unexpected consequences. As a big release, such as being able to physically feel an «old (energetic) bag» – carried for far too long a time- lifted from our shoulders. And sometimes this comes with a sour taste so drastic and transformational could be the consequences on the everyday life – thus justifying the fear present from the very beginning.

Nevertheless this moment is always a profound encounter with oneself. And each time I had the courage to face a Truth a «little something» has slipped into my being, bringing with it a seed of renewal. A «little something» I deeply need and which is called ‘gentleness.’

 

– – -The truth is gentleness – – –

 

Publicités