Mantra 23

joie_d10

*** english will follow ***

Alors celui-là, prière, mantra, louange? À chacun de décider. En ce qui me concerne, il vient enfoncer un clou encore un peu plus profondément. Me montrer que je pouvais aller encore plus loin sur ce chemin de gratitude, que j’ai –je le reconnais-  emprunté bien tard. C’est vraiment spécial de constater comment je peux me croire «déjà rendu» dans bien des situations, bien des comportements de vie. Le  sentiment que quelque chose est «acquis» revient vite au galop, presque sournoisement. Et j’oublie alors que ma terre intérieure a toujours besoin d’être travaillée. Pour donner un jour le meilleur de ce qu’elle a à donner. Pour être plus pleinement conscient que j’ai besoin de vivre en gratitude. Pour me montrer aussi que, sans la Joie, à quoi tout cela sert-il?

L’arbre de la gratitude qui pousse en moi porte un fruit se nommant Joie.  Une évidence peut être pour beaucoup déjà. Le résultat d’un chemin de vie, encore inachevé,  pour moi.

La Joie rayonne. La Joie est simple. Cela est bon à exprimer comme à côtoyer.

La Vie me prépare un grand cadeau. Je prie pour être capable de l’en remercier et de faire grandir ma joie intéreure le reste de ma vie. Surtout dans les moments qui pourront me plonger au cœur de l’inconfort. Ce sera le plus beau cadeau que je pourrais faire à mes parents, comme à mon Créateur.

Merci de m’aider à ne pas l’oublier,

— Comment puis-je vous remercier mon Dieu? Avec ma Joie, bien sûr, avec ma Joie!—

 NB: voir aussi: Comment utiliser ces mantras

 

So, this one could be a mantra, a prayer or even a praise. You will decide. As for myself it reinforces a particular feeling. Showing to me that I could again go further on this path of gratitude I have begun- not too soon I must admit. It is always special to realize that in many situations or behaviors I tend to think I already know it all. That the case has been closed. So I forget that my inner earth still needs to be taken care of. To be able to give –one day- the best it can. To be even more aware I need to live in gratitude. And also to show me that without Joy nothing makes sense.

The tree of gratitude which is growing inside of me bears a fruit called Joy. Something that is clear for many already. The result of a path of life – still to be completed- for me.

Joy irradiates. It is as good to offer than to receive.

Life is creating of big gift for me. I pray to be able to be thankful for it and to grow in my inner joy for the rest of my days. Especially during those days when I go through difficulties.  It will then be the most beautiful gift I could offer to my parents and my creator.

Thank you to help me not forget it.

— How can I thank you my God? With my Joy, of course, with my Joy! —

Publicités

Eau Sacrée

84495290

 

L’eau, miracle de vie, un des éléments des Anciens, composé majoritairement présent dans notre organisme, elle a tout pour être considérée comme sacrée.

Sans compter que boire de l’eau fait partie d’un des besoins de base pour la survie du corps.

Elle est très présente dans notre inconscient collectif. Elle est liée à la lune. Les amérindiens l’honore avec la direction ouest. De nombreux chants et prières de gratitude lui sont offerts. D’autres approches traditionnelles, comme l’astrologie prenant ses racines dans l’Égypte ancienne, font référence des signes dits «d’eau» nous influençant.

Dans le domaine de la santé, l’eau fait beaucoup parler d’elle. Quelle qualité boire? Combien?

L’eau du robinet? Évidement cette dernière option vient en dernier lieu. Mais ensuite nous nous trouvons face à des contenants en plastique qui posent régulièrement des problèmes en termes de risque. Alors le verre reste l’assurance sans risque.

Les eaux de source bien sûr sont recommandables. Variées les pour éviter une éventuelle surcharge en certains minéraux. S’en tenir à des eaux contenant une teneur en minéraux de 150 ppm limite les risques (lisez les étiquettes!). Privilégiez celles très minéralisées pour de courtes périodes ou des cures. Si vous avez la chance de la recueillir d’une source naturelle, vous êtes privilégiés (soyez-en conscient)!

Boire 1,5 litre par jour (soit 6 à 8 verres) est le chiffre moyen convenant au plus grand nombre.

La médecine chinoise, basée sur les éléments, décrit la santé de nos organes en nous parlant d’excès ou de vide d’eau.

L’eau permet d’apporter les nutriments à nos cellules. Elle permet également l’élimination de nos déchets et toxines.

L’eau coule en nous, et basé sur ce principe, de nombreuses techniques hydrothérapeutiques ont été créées au fil du temps, donnant toujours des résultats remarquables : bains, compresses, douches, lavement, saunas…(vérifiez éventuellement selon votre état physique). Elles se retrouvent sur tous les continents, dans toutes les cultures. Purification, relaxation sont au programmes. Qui a pu expérimenter par exemple une loge de sudation amérindienne sait que ce «nettoyage» agit non seulement au niveau physique mas affecte aussi notre être émotionnel tout autant que spirituel. Les finlandais disent qu’il est important d’aller au sauna comme on va à l’église. Peu importe si l’on est religieux, l’idée est là encore le sacré, l’intention qui accompagne nos action, ainsi que l’attention à tout ce qui peut se passer en nous comme autour de nous durant ce moment qui sera toujours –dans ces conditions- un moment particulier.

Deux recommandations qui me tiennent à cœur : allez au contact de l’eau dans la nature et utilisez l’eau comme support méditatif.

Oui bien sûr, passer du temps autour de lacs, rivières, torrents est à conseiller pour tous! L’idée de se baigner dans la nature revient souvent. Dans le cas de l’eau c’est encore plus explicite. Se baigner en nature, c’est s’immerger dans une source de vitalité. La force vitale n’est pas qu’une expression, la nature, le monde du vivant est plein de cette force vitale. Notre corps aussi! Et il se rechargera grâce à une alimentation vitalisante comme au contact de la nature. De nombreux bureaux tentent de rendre l’air plus sain à l’aide de machines appelées ionisateurs d’air. La science sait percevoir les bienfaits de la nature. Où trouve-t-on le maximum d’ions négatif dans l’air? En bord de mer et plus encore auprès de chutes d’eau! Effets relaxants, action sur l’humeur, baisse de l’irritabilité, bénéfique face au stress voire la récupération physique, nommez-les! C’est de cela dont nous avons besoin. Et Dieu merci ce n’est même pas à démontrer.

Méditez près de l’eau en mouvement est magique. C’est un des sons les plus relaxants qui existent. Laissez vos yeux «danser» sur l’eau, vous pourriez avoir la surprise de voir une ondine se révéler à l’eau (si vous y croyez…), suivez la danse des éclats de soleil se reflétant sur l’eau, vous pourriez vous y perdre, et sentir un torrent de lumière couler en vous.

Il n’est pas toujours possible d’être près de l’eau, mais il est facile de s’imaginer sous une chute d’eau et de s’ouvrir à cette eau jusqu’à la voir, et la sentir couler littéralement en soi. Emportant tout sur son passage et ne laissant qu’un doux sentiment de plénitude. Donnez-vous la chance d’expérimentez si cela vous appelle. Surprise à la clef.

Et si cela était difficile, écoutez le clapotis de la pluie ou essayez…sous la douche!

Merci à cette eau qui me désaltère et donne vie à ce corps, temple de mon âme, et qui me permet d’expérimenter cette vie sur terre.

Bertrand Huchot

detoxsanteglobale.com