Mantra 48

plumme

*** English will follow

Je me rappelle que déjà même beaucoup plus jeune que le seul poste de direction qui m’intéressait était celui de directeur de moi-même. Je devais commencer à sentir la forêt qui se cachait derrière le petit arbre que j’étais capable de percevoir…

Combien de fois ai-je dit «ah tiens là j’aurai mieux fait de me taire». La réaction est forte et rarement à propos. Impulsions émotionnelles, «patterns» intérieurs, la sagesse ne passe vraisemblablement pas par eux. Tout un ménage en perspective. Tout un voyage parfois. Le plus beau selon ma perspective. Il passe inévitablement par la case «je tourne mon regard à l’intérieur». Et aussi par tous nos faits et gestes. Ainsi que nos mots, qui portent bien plus loin que l’on pense. Alors déjà devenir maître de ceux-ci donnerait une majuscule au mot Maître.

Qu’est-ce que je désire vraiment nourrir dans ma vie? Et d’ailleurs, quelle partie de moi est «vraiment» moi? Et, d’accord, c’est vrai, après il reste encore les pensées…

– – – Je prête attention à ce qui sort de ma bouche – – –

 

NB: voir aussi: Comment utiliser ces mantras

 

I remember that younger the only job of director which interested me was director of myself. I guess I was beginning to see the forest hiding behind the little tree I was only able to perceive… How many times did I say «ah look, I should have say nothing». Reaction is strong and rarely welcome. Emotional impulsions, inner patterns, wisdom really doesn’t come with them. What a cleaning to be done. Such a travel sometimes. The most beautiful to my eyes. It inevitably asks for us to look inward. And to observe all our deeds. And all the words we pronounce  and which go much farther that we think. So, first becoming master to those ones would put a capital to the word Master. What do I wish to nourish in my life? What part of me is really me? And, yes, it is true, after that there still are our thoughts…

– – – I pay attention to what goes out of my mouth – – –

 

 

 

Publicités