Reminéraliser, le bon réflexe!

surf-171259_640

Qui n’a jamais entendu parler de l’importance de faire une cure de nettoyage de l’organisme ? Cette notion commence à être bien répandue et comprise. Mais il n’en est pas encore de même du besoin de se réminéraliser.

Et pourtant le besoin est bien réel. Des centaines de réactions biochimiques dans notre corps sont dépendantes de la présence de minéraux. Nos os, dents et ongles en particuliers en contiennent de grandes quantités.

Plus de 70 minéraux et oligo-minéraux existent dans le corps humain. Certains de leur rôles sont biens connus, d’autres moins voire pas du tout.

Nos sols sont de plus en plus en pauvres en minéraux, notamment en ceux présents à l’état de trace, les oligo-minéraux.

C’est le cas pour le manganèse, sélénium, zinc et chrome, par exemple. Et qui dit manque de minéraux dans les sols dit légumes pauvres en minéraux. Or ceux-ci étant la principale source de minéraux du corps, il est clair que le risque de carence est de plus en plus important.

De plus, notre mode de vie, l’excès de stress, une alimentation raffinée entraînent une acidification de l’organisme qui  est cause de déminéralisation. L’inverse est aussi vrai, car un apport de minéraux est incontournable dans la lutte contre l’acidité.

Les raisons de surveiller nos minéraux ne manquent pas.

Combien de gens se précipitent sur des formules de drainages, de nettoyage, sans savoir que cela demande un effort important au corps, un surplus de travail, alors qu’elles sont peut-être en carence de certains minéraux dont le corps aura besoin ?

Procéder à cure de minéralisation (pour 2-3 semaines) avant la cure de drainage est la seule façon de s’assurer que vous de ressortirez pas plus affaibli et carencé qu’avant celle-ci.

Des suppléments très intéressants existent sur le marché, à base d’eau mer ou de d’eau provenant du grand lac salé par exemple. L’eau de mer a la même composition minérale que le sérum sanguin humain et son affinité avec nous est merveilleuse(1).

Bien sûr, attention aux quantités ingérés, le trop est l’ennemi du bien. Renseignez vous auprès de thérapeutes compétents.

Le règne végétal a mis notre disposition de nombreuses plantes qui sont de grandes sources de minéraux sur une forme disponible pour l’organisme. Ortie, trèfle rouge, avoine fleurie, prèle feront d’excellentes tisanes. Trois tasses par jours de ces plantes, seules ou en combinaison vous feront le plus grand bien.

Consommez des légumes quotidiennement. Cinq portions sont estimées nécessaires au minimum. Profitez de jus de légumes verts. Évitez les jus «rouges» du commerce, composés principalement de tomate, trop acidifiants.

Découvrez les algues et leur impressionnant potentiel nutritif.

La nature n’a pas fait les choses au hasard. Nous ne connaissons pas tout du fonctionnement du corps humain. Les minéraux forment un des acteurs essentiels de ce bon fonctionnement. Prenons les devant, n’attendons d’être en carence pour agir. C’est malheureusement la façon habituelle de l’être humain. Il va attendre «d’être dans le mur» pour réagir. Il existe pourtant des habitudes simples à mettre en place afin de prévenir de nombreux maux. À nous de vouloir nous y intéresser.

Bertrand Huchot

detoxsanteglobale.com

(1) Quinton René, L’eau de Mer milieu organique – (1912: Ed. Masson) – Réédition: Ed. ENCRE 1995

Publicités

Mantra 24 Fr/En

Nature

*** English will follow ***

Sur les nombreux chemins de cette vie, j’ai été appelé, interpellé, provoqué, challengé, confondu voire illuminé par d’autres voix. Qu’elles soient celles de sages, mystiques, artistes, poètes, guides incarnés et désincarnés ou bien souvent encore simplement par celles de personnes croisant mon chemin. Autant d’indices et d’aides permettant d’affiner cette grande étude proposée qu’est la vie, de m’abandonner un peu plus à cette quête qui, d’aussi loin que je puisse me rappeler, n’a cessé de me susurrer «viens!» à l’oreille. J’ai appris beaucoup. J’ai cru apprendre beaucoup. J’ai monté des marches. J’ai cru être arrivé. Je me suis perdu. Je me suis levé. J’ai été décoré. Je suis tombé. J’ai continué à tenter de m’ouvrir à un mystère que je percevais de plus en plus vaste, de plus en plus inatteignable. Je me suis rapproché de moi, un peu des autres aussi. Et beaucoup de la terre. De cette nature qui a reçu mes joies comme mes peines et colères. Rien n’a jamais émané d’autre de celle-ci que cette même invitation : «viens!». Nourrissant ce désir profond de me fondre en elle. De l’accueillir totalement et de ne faire qu’un avec. Pour l’écouter. La comprendre. Apprendre d’elle. Que je ne suis qu’Harmonie. Qui je suis. Qu’elle Est en moi. Qu’elle est le parfait miroir auquel s’ouvrir est nécessaire vers le chemin d’Être.

— Je choisis de m’écouter, 

                                              je choisis d’Écouter,

                                                                              la Nature est Ma nature —

 

 NB: voir aussi: Comment utiliser ces mantras

 

On the numerous paths of this life, I have been called, provoqued, challenged, confounded, even illuminated by others voices. Those of sages, mystics, artists, poets, incarnated and disincarnated guides and very often simply by those of people crossing my path. Offering Clues and help allowing to deepen this huge study that is life, to surrender a bit more to this quest that, as long as I can remember, never ceases to sing at my ear: «come!». I have learned a lot. I have believed to learn a lot. I have climbed some steps. I have thought to get there. I got lost. I got up. I have been honored. I fell down. I have go on trying to open myself to a mystery which reveals itself deeper and deeper, more and more unattainable. I have got closer to myself, and a bit to others too. I got closer to the earth, this nature who received my joy as my pains and angers. Nothing else has ever emanated from it than this invitation: «come!». Feeding this inner need to dissolve myself in it. To totally greet it and be one with it. To listen to it. To understand it, To learn from it. That I just am harmony. Who I am. That it is in me. That it is the perfect mirror one needs to open to on this path towards Being.

— I choose to listen to me,

                                               I choose to listen,

                                                                              Nature is My nature —

Qu’est-ce au juste qu’une monodiète?

20141005_120517

Simplement le fait de ne consommer qu’un seul aliment par repas. Cette condition est stricte car de celle-ci découle justement l’aspect détoxifiant de la pratique. mais il est conseillé de manger à satiété, donc à la différence des jeûnes il n’y a pas de sensation de privation.

Une monodiète peut être pratiquée pour un repas par jour comme pour 2 ou 3 semaines d’affilée (la cure de raisins de 3 semaines est la plus connue). Elle peut aussi se faire un jour par semaine comme tous les soirs de la semaine. À vous de décider finalement! Dans tous les cas vous en retirerez le bénéfice d’une alimentation forcément moins lourde, donc plus digeste. Lorsqu’elle est faite sur une journée ou plus elle entraînera un effet détoxifiant, avec de nombreux bienfaits : soulagement des fonctions hépatiques et rénales, relance de la force vitale…

L’idée est simple : le corps dépense une quantité importante à digérer nos repas, particulièrement les repas riches et variés. Lorsque l’alimentation se simplifie à un seul aliment, le corps le remarquera (avez-vous constaté l’intelligence du corps?) et ne «commandera» donc que le minimum nécessaire aux opérations de digestion. Toute l’énergie ainsi économisée sera mise au service du nettoyage.

C’est très intéressant. Et c’est aussi une façon, pour ceux qui hésiterait à se lancer dans de jeûnes même courts, de découvrir la cure de détoxification.

Attention toutefois, surtout si cela était votre première expérience, certains symptômes de détoxification sont toujours possibles bien sûr : urine foncée, langue chargée, mal de tête, étourdissements, odeurs corporelles et mauvaise haleine… Ils sont le signe que votre organisme se purifie et sont en général passagers.

Pour aller ensuite plus loin, l’idée pourra être de sélectionner un aliment qui conviendra à vote besoin du moment : condition arthritique, fatigue etc…

Quelques exemples :

– Asperge : surcharges acides, problèmes inflammatoires

– Ananas : terrains artérioscléreux et arthritiques

– Banane : terrains acides et personnes anxieuses

– Carotte : reminéralisation, immunostimulation

– Céleri : asthénie (manque d’énergie), idéal pour rhumatisants

– Riz : personnes nerveuses et frileuses

– Pomme : rhumatisme, arthrite, rajeunissement cellulaire

La monodiète est simple est efficace et convient au plus grand nombre (renseignez-vous si vous avez une condition particulière). C’est un moyen idéal de prévention active qui s’adapte en tout temps, s’harmonise parfaitement avec les 4 saisons.

Vérifiez nos dates de retraites et cure!

http://detoxsanteglobale.com/retraites/

Bertrand Huchot ND

Mise en garde

Les informations contenues sur ces site/infolettre/capsules vidéo sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés, ni faire office de diagnostique. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de ces site/infolettres/capsules vidéo, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter un professionnel de la santé.