Mantra 53

IMG_2301

**English will follow

Ai-je peur de mourir? Oui celle-ci est inscrite au plus profond de moi. Peut-être la peur que l’on ne peut vraiment sentir qu’à l’approche de la mort, et qu’on ne peut laisser aller qu’à ce moment là.

Qui suis-je? La question clef semble-t-il sur le chemin de transformation. Et bien que ma tête toute tournée vers la voie spirituelle pense connaître la réponse, la vie, par ses challenges, effets miroirs et autres tests me ramène sans cesse à ma propre limitation et ma difficulté à lâcher prise.

Qui suis-je? Un prénom et un nom? Des souvenirs? Aussi beaux ou aussi souffrant soient-ils? Peut-on imaginer les laisser aller et devenir spirituellement Libre? Oui. Et j’en ai autant peur que de mourir.

Peur de perdre toutes les références auxquelles je m’accroche depuis toujours et dont la vie m’invite à me dissocier. Sans les rejetter mais me montrant que je suis autre chose de plus profond et grand tout à la fois, comme l’image d’un soleil qui se lève sur un paysage que l’on redécouvre ou comme celle d’une goutte d’eau se jettant dans a mer. Un jour, si Dieu le veut, je serai cette goutte. Pour le moment, je m’évertue à suivre le courant du ruisseau qui me ramène à Elle.

– – – Permettez moi de mourrir à ce que je crois encore être,

                                                             et de naître à la Vérité de ce que Je Suis – – –

NB: voir aussi: Comment utiliser ces mantras

Do I fear death? Yes it is written deep inside of me. Maybe the kind of fear that one can only feel while approaching death and can only let go at this precise moment.

Who Am I? The key question on the path of transformation. And although my head, fully turned to the spiritual, thinks it knows the answer, life with its challenges, mirrors and tests inevitably brings me to my difficulty to let go.

Who Am I? A first name and a name ? Memories? As beautiful or suffering could they be? Can we imagine letting go of them and becoming spiritually free? Yes. And I fear this as much as death.

Fear to loose all the references to which I have always clung and whose life invites me to dissociate myself. Without rejecting them but showing me I am something else deeper and bigger altogether, like the image of a rising sun on a landscape we rediscover or like the drop of water merging with the sea. One day, if God wants it, I will be this drop. For now I try to follow the current of the stream that brings me back to Her

– – – .Let me die to what I still believe to be,

                                             and  be born to the Truth of what I am – – –

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s