Les reins, gardiens de notre force ancestrale

Fire-and-water-Taiji-PSD-material-46757

Issus du même feuillet embryonnaire que le cœur, les reins sont porteurs de notre force ancestrale. L’expression «être éreinté» parle d’elle-même : nous sommes épuisés, «à terre». Énergétiquement parlant, il existe un rein «eau» et un rein «feu», soit un aspect d’élimination, de décharge vers le bas, vers la vessie, vers la terre, et un aspect de relâchement vers le haut, l’aspect «feu».

Uriner correspond à l’aspect «eau» mais n’est pas seulement que la vidange physique de la vessie. Si nous entreprenons un travail de lâcher prise sur de vieilles émotions et souffrance gardées trop longtemps en nous, uriner deviendra plus régulièrement un moment où notre être pourra libérer les scories énergétiques lieés à celles-ci. En d’autres termes, si nous nous permettons de vivre nos émotions, les reins finiront le travail! À l’inverse toute retenue affectera ceux-ci. Avoir conscience de leur fonction subtile rendra la fonction rénale plus efficace encore.

Injustice, mensonges mais aussi peurs fondamentales vont affecter les reins.

Ils sont sièges de nos mémoires cellulaires, en particulier celles qui n’ont pas été éliminées.

Et ce n’est pas par hasard si finalement la formation du calcul rénal, la pierre aux reins, n’est pas autre chose qu’une tentative d’isolement, sous forme de calcification, d’une émotion non solutionnée.

À l’inverse, le rein en mode «feu» va solutionner le problème vécu en brûlant les scories. Il y a dégagement d’une importante énergie, d’une grande vitalité. Cette fonction correspond aussi à l’aspect hormonal de la fonction rénale, la libération d’adrénaline et de cortisol permettant au corps de s’adapter aux changements de son environnement.

La perturbation de cette fonction subtile des reins entraînera trop de tristesse vécue, voire de la dépression si le mode eau est affecté et une surcharge d’activité voire d’agressivité pouvant mener au burn-out dans le cas d’un rein feu déséquilibré.

Le soin subtil a sa place dans l’approche santé des reins! Il existe un très  beau soin égypto-éssenien pour aider les reins à se rééquilibrer, à libérer les mémoires cellulaires et ainsi se délester de ce qui les encombre permettre à tout notre corps, et notre être, de gagner en harmonie.

Conseil quotidien : méditer en visualisant une cascade d’eau nous traverser complètement, depuis le dessus de la tête, procure un grand bien-être. Comme une grande douche qui nous nettoie!

Bien sûrs parler des reins fait aussi référence à leur fonction physiologique d’élimination. Ces organes sont hautement importants lorsque l’on parle de détoxification. Ils filtrent à peu près cinq fois le volume du sang quotidiennement. Ils éliminent les déchets du métabolisme comme l’urée (issue de la dégradation des protéines), l’acide urique ou encore les nombreux composés chimiques ingérés ou inhalés par l’organisme.

Pour prendre soin de ses reins :

– Boire de l’eau régulièrement est indispensable : 6 à 8 verres est idéal pour la majorité des gens.

Commencer votre journée au réveil par un grand verre d’eau, citronnée (qui favorisera aussi votre fonction intestinale).

– La décoction d’aubier de tilleul est idéale pour les terrains acidifiés sujets à calculs rénaux.

– Les infusions de persil frais (plat)– 1 bouquet moyen par litre d’eau- ou encore d’oignons – 3 par litre- sont d’excellent diurétiques.

– Et bien sûr l’éternel «piss-en-lit» qui est en parallèle un excellent support aux fonctions du foie. En teinture ou tisane, voire jus.

– Aliments pour les reins : cerises, chou (cru, en jus, jus de choucroute), fenouil, poireaux.

L’asperge convient parfaitement à  une monodiète.

– Pensez aux plantes adaptogènes pour supporter les glandes surrénales : ashwaganda, ginseng rouge, rhodiola voire la gelée royale, «super aliment», très yin, convenant idéalement à la femme.

Nos reins, organes en forme de haricot, de germe ont besoin de notre soutien et attention. Afin que la force qu’ils emmagasinent puisse nous soutenir longtemps et «fleurir dans les cheveux» comme le mentionne les textes de la Chine ancienne!

Bertrand Huchot

  • Mise en garde

Les informations contenues sur ces site/infolettre/capsules vidéo sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés, ni faire office de diagnostique. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de ces site/infolettres/capsules vidéo, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter un professionnel de la santé. 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s